La baie du Mont-Saint-Michel

Cancale est située dans le formidable écrin que constitue la Baie du Mont-Saint-Michel. A l’abri des vents dominants, à 25 km à l’ouest du Mont lui-même, Cancale s’est développée à partir de son port installé dans un site d’abri naturel. Que de marins partis sur les mers du monde entier appareillant depuis le port de la Houle à la recherche d’épices, à la conquête de nouvelles terres ou à la pêche de la morue à Terre-Neuve, de l’autre côté de l’Atlantique.

La baie est un écosystème, très riche, avec des paysages particuliers. La tradition de pêche à pied perdure encore aujourd’hui dans ce véritable pays de cocagne : crevettes, palourdes, huîtres plates, coques. Ici l’homme a dompté la mer et partout aménagé un milieu particulier créant des paysages propres à la baie : parcs à huîtres, digues, polders, pièges à poissons, marais.

L’eau est partout présente et la rencontre entre la terre et la mer a permis l’éclosion de produits magnifiques. Produits de la terre avec les légumes cultivés sur les hauteurs mais également dans les terrains gagnés sur la mer, produits de la mer avec les huîtres et les moules et l’agneau de prés salés qui va paître sur les anciens espaces marins aujourd’hui colonisés par la végétation mais encore recouverts par la marée quelques jours par an. Ces produits de qualité aujourd’hui reconnus portent une gastronomie réputée et des chefs en perpétuelle recherche.

Ici on vit à l’heure de la marée. La baie est l’endroit en Europe où on trouve les plus fortes marées. Deux fois par jour, elle transforme et redessine les paysages. Ces paysages changeants sont un paradis pour le randonneur. Les plus courageux feront la traversée de la baie aller-retour avec des guides passionnés sur des traces éphèmères. Sur les hauteurs du GR 34 ou dans la platitude de la baie, par les chemins et par les grèves, sur les sentes ou sur les digues, que d’itinéraires et de boucles à la découverte de ce pays et de son patrimoine. Depuis peu une voie verte parcourt la baie qui relie Saint-Méloir des Ondes au sud de Cancale au Mont-Saint-Michel.

C’est encore la marée qui donnait le signal de départ de la Caravane, moment où les bisquines, bateaux de pêche traditionnels de la baie, partaient draguer les huîtres plates sur les bancs. Puis est venu le moment des régates où les équipages portaient fièrement les couleurs de  chaque port. La Cancalaise en a formé des marins. Elle est un véritable trait d’union entre le glorieux passé et le présent. Aujourd’hui, elle trouve dans la baie un beau terrain de jeux pour faire claquer ses voiles aux côtés des bateaux modernes. C’est à l’extrémité de la baie que les plus téméraires se lancent une fois tous les 4 ans à l’assaut de l’Atlantique dans la Route du Rhum.