Les balades à pied

De la pointe du Grouin au port de La Houle, de Port-Mer à la plage du Verger, Cancale se découvre au rythme d’une balade à pied sur des sentiers préservés ou sur des petites routes où la mer n’est jamais loin.

Le sentier côtier parcourt tout le littoral sur 11 km. Inauguré en 1969, cet ancien sentier des Douaniers ( GR 34 ) au relief parfois prononcé mais toujours aisé, ne laisse jamais de place à la monotonie. Non seulement, ce parcours offre aux randonneurs un dépaysement total et des points de vue panoramique sur toute la baie du Mont-Saint-Michel mais il permet également de découvrir la faune et la flore particulières du patrimoine maritime cancalais. Vers l’intérieur, de multiples sentiers vous permettront de découvrir les villages de Cancale et le patrimoine bâti.

 

Nous vous proposons 4 circuits thématiques en boucle balisés de 2,6 à 18 km.

Avec ses 2.6 km, le circuit de La Houle vous fera découvrir la partie haute du bourg puis le quartier du port de La Houle, l’ancien quartier des marins avec ses maisons de pêcheurs blotties les unes contre les autres. Vous terminerez votre balade en longeant les quais face à la mer.

D’une distance de 8 km, le circuit de Port-Briac part du centre et rejoint Port-Briac par le sentier des douaniers. A vous les superbes panoramas sur la baie et les îlots situés devant la pointe de La Chaîne. Vous revenez par des petits chemins arborés dans le bois de Chevrier et par la rue de Port-Briac qui vous amène au vieux quartier de Cancale situé autour de la vieille église qui abrite aujourd’hui le musée des Arts et des Traditions Populaires.

Avec 14 km, le circuit des chapelles vous emmène à la découverte du patrimoine religieux de  la commune : vierges nichées sur les façades, croix, calvaires. Le moment fort sera la visite de la chapelle du Verger qui abrite tant d’ex-votos et de maquettes, symboles de remerciement à la vierge protectrice des marins.

Enfin le circuit de la flore et ses 18 km. Prenez le temps de découvrir la flore particulière des falaises en parcourant les 11 km du sentier littoral d’abord face à la baie jusqu’à la pointe du Grouin puis sur la partie sauvage de la Côte d’Emeraude avant de revenir par l’intérieur du pays entre massifs boisés et champs cultivés de la zone légumière.